Les personalités

Emile Littré

littreEcrivain, philosophe célèbre lexicographe, naquit à Paris le 1er Février 1801.
En 1847, il achète une maison de campagne au Mesnil  » une habitation entourée d’un jardin d’un tiers d’hectare bien planté, productif en fruits et légumes… »
Chaque année, à l’approche du printemps, Littré quitte Paris et prend résidence dans sa propriété mesniloise où le deuxième étage avait été aménagé en cabinet de travail.
C’est là  » à l’écart du courant des Parisiens qui s’échappent de la grande ville qu’il lui était aisé de disposer des heures…  »
C’est là qu’il rédigea nombre de publications dont le dictionnaire de la langue française, ouvrage de référence.
Cet ancien étudiant en médecine, fut élu membre de l’Académie de Médecine le 2 Février 1858.

Homme généreux et altruiste, il était très estimé. Il prodiguait conseils et soins gratuits aux habitants du village, avec son ami Charles Daremberg (1817-1872), autre mesnilois, médecin et académicien français.
Littré fut élu successivement membre de l’Académie Française le 30 décembre 1871, député de la Seine en 1871 et sénateur en 1875.
Si sa demeure n’existe plus, la plaque  » Clos Littré « , placée au 27, de la Rue des Poilus, rappelle le souvenir de son illustre propriétaire qui aimait venir dans la petite cité des bords de Seine loin du tumulte de la vie parisienne.

Emile Littré s’est éteint le 2 juin 1881.

Louis Pauwels

pauwelsNé le 2 Août 1920 à Paris, résistant, déporté à Mauthausen, Louis Pauwels découvre Le Mesnil après la guerre, au «Castelflore», en compagnie de Joseph Kessel, André Breton, Pierre Dumay, …
Il y rencontre une mesniloise, la comédienne Elina Labourdette, qu’il épouse en 1956. Ils s’installent dans la propriété familiale de l’actrice, rue Jules Rein et ne la quitteront plus. Ils y réunissent régulièrement des écrivains célèbres : M. Droit, F. Nourissier, J. d’Ormesson, J. et A. Bourin,…
Homme d’esprit et de lettres, polyvalent et brillant, Louis Pauwels évolue dans le monde de l’édition et de la presse. Rédacteur en chef de « Combat», où il succède à Albert Camus, puis de «Marie France», il fonde le « Figaro Magazine » en 1978.

C’est dans le calme de sa propriété «le Bungalow», qu’il rédige ses éditoriaux pour le Figaro Magazine qu’il écrit ses œuvres dont la plus célèbre, «Le matin des Magiciens».
En 1985, Louis Pauwels entre à l’Institut de France. Il est élu membre de l’Académie des Beaux Arts.

Louis Pauwels nous a quittés le 28 Janvier 1997 et repose au cimetière du Mesnil.

Jeanne Bourin

bourinNée le 13 Janvier 1922 à Paris XVème. Elle fit des études en histoire et lettres à la Sorbonne. Elle se marie avec André Bourin, journaliste, rédacteur en chef des « Nouvelles Littéraires », membre de l’Académie Goncourt.
Jeanne et son époux s’installent au Mesnil en 1966. Après quelques années passées à l’éducation de ses trois enfants, sa passion pour les Lettres la reprend.
Les douzième et treizième siècles n’auront plus de secret pour cette romancière.

Ses romans relatent fidèlement la vie des femmes au Moyen Age, vie riche et passionnante. La place de la  » Dame  » dans la société médiévale était importante. Le côté féministe de Jeanne Bourin se retrouve dans son écriture.
De nombreux Mesnilois se souviendront de sa présence dans les diverses manifestations culturelles comme son implication dans celle du 400ème anniversaire de l’église Saint-Vincent.
Elle était aussi présente à la kermesse paroissiale où tout un chacun pouvait faire dédicacer le dernier de ses romans.
Le Centre Georges Brassens résonne encore de ses nombreuses et passionnantes conférences sur l’Histoire.
Sa dernière sortie publique fut pour le 10ème anniversaire de la bibliothèque Emile Littré en 1998.

Jeanne Bourin décède le 19 Mars 2003 et repose au cimetière du Mesnil-le-Roi.

Les Rois ont côtoyé le Mesnil-le-Roi pendant des siècles :

  • François 1er à Carrières
  • Henri II et Catherine de MEDICIS
  • Le Dauphin Louis XIII
  • Louise de La Vallière
  • Louis XIV
  • Le Comte d’Artois, futur Charles X, unificateur du territoire communal

Les gentilhommes de la Maison des rois gèrent les domaines :

  • Jean de Belloy Seigneur de la  » Maisonneuve « 
  • Jean II de la Salle Seigneur de  » Carrières « 
  • Le Seigneur de Vaux
  • Noël Louis de Belloy : marin
  • Adrien Nicolas Piedefer, Marquis de la SALLE d’OFFEMONT
  • Loistron Bron de LUIGNY

La bourgeoisie entrepreneuriale investit :

  • Lally TOLENDAL (1750-1830)
  • Les généraux MARBOT
  • Madame CHERUIT
  • Pierre LANGLOIS
  • Jean FOIN
  • Famille Le MOYNE
  • Auguste-Louis Porlier, Comte de RUBELLES
  • FOULD au Château du Val
  • MARGUERIT au Belloy
  • Baron William HOPE au Mesnil
  • HAMOT
  • Jules REIN

Les érudits ou artistes :

  • Le poète Antoine HÉROET (1492-1568), Seigneur de la Maisonneuve (Le Belloy)
  • Le littérateur et polémiste Adrien Nicolas de la SALLE (1735-1818)
  • L’homme politique et tribun Trophime Lally TOLLENDAL (1751-1830)
  • Le soldat-écrivain Grande Armée, Jean-Baptiste Marcellin MARBOT (1782-1854)
  • Le député et journaliste Emile de GIRARDIN (1806-1881)
  • La poétesse Delphine GAY (1804-1855), épouse d’Emile GIRARDIN
  • Le peintre graveur Aimé DALLEMAGNE (1882-1971)
  • Le grand maître carrossier Jean HENRI-LABOURDETTE
  • La comédienne Elina LABOURDETTE-PAUWELS
  • Le romancier, journaliste, éditeur Louis PAUWELS (1920-1997)
  • L’humoriste Max FISHER
  • Le Philosophe, philologue et homme politique Emile LITTRE (1801-1881)
  • Le docteur et historien Charles DAREMBERG (1817-1872), ami fidèle de Littré
  • L’acteur René LEFEVRE (1898-1991)
  • Le journaliste Roland DUMAY
  • L’écrivain Pierre HUMBOURG
  • Le cinéaste et photographe de presse MAGNY
  • La journaliste Hélène TOURNAIRE
  • Le biographes de musiciens Jean ROY
  • La romancière Jeanne BOURIN
  • La romancière nonagénaire Marguerite DUCLOS ( 1898-1995)
  • Le publiciste, verrier et peintre André GROSDANOVITCH (1912-1997)
  • Le peintre Jacques BOUYSSOU (1926-1997)
  • Le chanteur interprète Serge GAINSBOURG (1928-1991), marié au Mesnil-le-Roi le 3 novembre 1951 avec Elisabeth Levitsky, mais aussi peintre sous le nom de Lucien Ginsburg, quelques toiles sur le Mesnil-le-Roi existent.