Dossier :
Scolaire

a-l-auffret

C’est en mars 2014 qu’Anne-Lise AUFFRET a pris ses fonctions d’adjoint au maire en charge des affaires scolaires. Pour cette mansonnienne de naissance mais mesniloise de coeur, on peut dire que cette rentrée l’a plongée rapidement dans le feu de l’action !

rentre2014-1

Rentrée 2014, que de changements !

La rentrée 2014 a été synonyme de changements avec l’application de la réforme des nouveaux rythmes scolaires dans toutes les écoles mesniloises. L’incertitude était aussi au programme avec la menace d’une fermeture de classe à l’école élémentaire Jean Jaurès.

Beaucoup de nouveautés pour les enfants comme pour les parents du Mesnil-le-Roi en cette rentrée 2014 ! Le 2 septembre dernier, ce sont 568 élèves qui ont changé leurs habitudes scolaires contraignant aussi les parents à une organisation différente. Mais les nouveautés ont été rapidement intégrées par les enfants.

568 élèves inscrits dans les écoles publiques du Mesnil-le-Roi, 364 élèves en écoles élémentaires et 204 en écoles maternelles.

Mobilisation à l’école élémentaire Jean Jaurès
En revanche, l’inquiétude était de mise à l’école élémentaire Jean Jaurès dont les effectifs en baisse faisaient craindre une fermeture de classe de la part de l’Éducation Nationale dont les critères en la matière sont très précis. Mais l’Inspection d’Académie, après avoir donné son accord sur le maintien des 10 classes la veille de la rentrée, est revenue sur cette décision. Les parents d’élèves se sont fortement mobilisés dès le lendemain, avec à leurs côtés le maire Serge CASERIS et son adjointe aux Affaires Scolaires Anne-Lise AUFFRET et finalement le maintien des 10 classes a été confirmé.

Dans les écoles du Mesnil, petits et grands vont découvrir de nouvelles activités après le temps scolaire. Une occasion de susciter peut-être de futures vocations ?

Dans les écoles du Mesnil, petits et grands vont découvrir de nouvelles activités après le temps scolaire. Une occasion de susciter peut-être de futures vocations ?

TAP, cantine le mercredi et travaux d’été
Après ces péripéties, les activités périscolaires ont pu débuter dans une relative sérénité. Dans les 2 écoles élémentaires, une réunion spécialement destinée aux enfants a été organisée sous les préaux afin de leur expliquer les activités proposées, leur déroulement et de prendre le temps de répondre à toutes leurs questions. Il était important de détailler ces nouveautés notamment auprès des plus jeunes qui venaient d’intégrer la “grande école”. Beaucoup d’informations en une seule journée !
Un service de restauration scolaire est assuré dans nos écoles le mercredi midi. Contrairement à de nombreuses communes qui ne proposent pas cette option – ou qui la réservent aux enfants fréquentant leurs Centres de Loisirs – la ville du Mesnil-le-Roi accueille tous les enfants. Néanmoins, cette prestation n’ayant jamais été mise en place un mercredi, il est possible que des aménagements d’horaires soient envisagés dans les semaines à venir suite à ces premières semaines de fonctionnement.
Lors de cette rentrée, les enseignants comme les enfants ont pu constater que des travaux avaient été réalisés pendant l’été dans leurs établissements améliorant ainsi leur confort et leur environnement de travail. à Jean Jaurès, la salle informatique a été entièrement refaite et 15 PC neufs ont été installés.
Dès les vacances de Toussaint, 2 vidéo-projecteurs interactifs (VPI) supplémentaires seront posés : toutes les classes du Clos de la Salle seront alors équipées et Jean Jaurès comptera 6 TNI (tableaux numériques interactifs) pour 10 classes. Cet effort sera poursuivi car le numérique devient un outil pédagogique indispensable.

Le saviez-vous ?

Plus de 20 activités différentes ont été mises en place dans les écoles mesniloises. les plus petits profitent des beaux jours de l’arrière saison pour découvrir le jardinage avec leurs ATSEM (Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles) et ce dans les 3 écoles maternelles de la commune.
Halloween ou Noël seront l’occasion de réaliser de magnifiques décorations mais des travaux manuels, des chants, des danses ou des ateliers de marionnettes, de création de personnages en plâtre ou de sculptures en papier mâché sont aussi au programme ! Pour les plus grands, en élémentaire, ils ont le choix entre : chorale, jeux collectifs, théâtre, danse, éveil à l’anglais, création de bande dessinée, jeux de société, peinture murale, lecture, basket, hockey, éveil musical, recherche archéologique (!), sensibilisation à l’environnement et aux gestes de premiers secours, informatique …
Si vous aussi, étudiant, actif ou retraité, vous désirez mettre vos talents au service de nos enfants, n’hésitez pas à contacter le service scolaire de la mairie du Mesnil-le-Roi au 01 34 93 26 00 ou contactez-nous par mail : affaires.scolaires@ville-lemesnilleroi.fr. Nous recherchons activement des animateurs pour encadrer des ateliers pour les 6-10 ans sur une durée de 45 minutes à raison d’une à quatre fois par semaine aussi bien pour l’école Jean Jaurès (rue Jean Jaurès) que pour celle du Clos de la Salle (rue Maurice Berteaux).

 
scolaire2Voici maintenant 6 mois que vous êtes en charge des affaires scolaires dans l’équipe municipale. Comment vous présenteriez-vous en quelques mots ?
Je suis née à Maisons-Laffitte il y a 46 ans, je suis mariée et maman d’une petite fille de 9 ans.
J’ai créé ma société de conseil en communication d’entreprises voilà maintenant 5 ans. Auparavant, j’ai exercé des fonctions de responsable communication dans des organismes publics comme dans des
grands groupes privés. J’ai toujours aimé ce métier de contacts et d’échanges.

Comment avez-vous abordé cette rentrée 2014 ?
Elle a nécessité de longues heures de travail et beaucoup d’échanges de mails cet été ! J’ai pu compter sur le soutien de Serge CASERIS et sa longue expérience de cette délégation m’a été précieuse. J’ai toujours eu pour habitude dans mes différents postes d’être “sur le terrain”; aussi au titre de mon mandat n’ai-je pas dérogé à cette règle car je considère que c’est le meilleur apprentissage qui soit. J’ai très rapidement rencontré les directeurs d’écoles, les enseignants et bien entendu les représentants de parents d’élèves. Les enjeux de cette rentrée étaient multiples
: appliquer la réforme des nouveaux rythmes scolaires et mettre en place en parallèle des activités périscolaires mais aussi assurer avec les parents le maintien des 10 classes à l’école élémentaire J. Jaurès.

21 animateurs sont en charge des activités périscolaires dans les écoles élémentaires du Mesnil-le Roi.

En maternelles, les enfants sont encadrés par les ATSEM qu’ils côtoient au quotidien.
320 enfants en moyenne fréquentent les TAP chaque jour. Lors des TAP, les enfants pratiquent 2 voire 3 activités différentes / semaine.

Pouvez-vous dresser un premier bilan de ces TAP ?
Il faut être honnête : nous avons eu beaucoup de difficulté à trouver des animateurs ! Plus de 300 enfants sont inscrits à ces Temps d’Activités Périscolaires (TAP) et nous avons choisi de ne pas
céder à la facilité comme ont pu le faire certaines communes en laissant les enfants tout simplement en récréation ! Aujourd’hui, les retours des parents comme des enfants sont plutôt positifs même si nous pouvons toujours mieux faire. Les ATSEM en maternelles ont fait preuve une fois encore de beaucoup de créativité. Mais le temps d’activité est bien trop court pour mettre en place des vrais projets pérennes.

scolaire1Des difficultés subsistent-elles ?
Oui malheureusement. J’aurais aimé ouvrir ces activités dès la rentrée de Toussaint à d’autres enfants de parents désireux de les y inscrire. Comme nous n’avons pas d’animateurs en réserve, accueillir d’autres enfants sans leur proposer de projets n’est pas possible pour l’instant. Nous sommes toujours à la recherche d’animateurs potentiels ! De plus, la sécurité des élèves qui nous sont confiés est notre priorité. Les enfants ne sont plus sous la responsabilité de l’Éducation Nationale dès 15h45 mais sous la notre. Les parents doivent comprendre que si nous insistons autant sur la régularité des dates de fréquentation des TAP comme celle des études surveillées, choix qu’ils ont indiqué lors des inscriptions de leurs enfants, c’est avant tout pour des questions de sécurité lors des sorties de 16h30.

Comment expliquez-vous la baisse des effectifs dans les écoles du Mesnil ?
Nous avons perdu 73 élèves en 3 ans, l’équivalent de près de 3 classes mais aucune n’a été fermée !
Difficile de trouver un motif car plusieurs facteurs peuvent expliquer ce constat : la population vieillit, la crise économique ne favorise pas les expatriations ou les changements de poste au sein des entreprises, les prix de l’immobilier restent très élevés pour les jeunes couples avec des enfants ou encore d’autres choix des parents. L’Éducation Nationale ayant des critères très précis pour ouvrir, maintenir ou fermer une classe, la menace est réelle pour certaines de nos écoles. Nous devons être combatifs pour éviter les fermetures mais nos moyens d’actions sont limités puisque nous ne maîtrisons ni les mouvements de populations ni les naissances ! Pour l’école Jean Jaurès, Serge CASERIS est intervenu activement auprès de l’Inspection d’Académie qui a accepté, à titre exceptionnel, de maintenir les 10 classes pour cette année en précisant qu’elle serait plus exigeante l’an prochain. Les parents d’élèves en ont eu confirmation lors de leur rencontre avec
l’Inspectrice d’Académie.

Quelles sont les perspectives pour les mois à venir ?
Nous avons des idées, des projets que nous souhaiterions mettre en oeuvre lors des TAP mais, comme je le rappelais précédemment, nous sommes à la recherche d’animateurs ! Il nous faudrait aussi
plus de temps pour conduire ces activités. Aussi, j’organiserai avant la fin de l’année une réunion entre les représentants de parents et les enseignants pour faire un 1er bilan et évoquer un éventuel changement d’horaires pour la rentrée 2015.